Riz au lait de coco et mangue



Une petite pointe d'exotisme et de fraîcheur, ça vous dit après ce weekend (encore) pluvieux ? Avec un bon riz au lait de coco et mangue, un dessert rapide comme l’éclair et hyper fastoche (si si je te jure!). Moi j'ai choisi de le faire en version végétale avec du lait de soja vanillé (et donc déjà sucré) et du lait de coco. Vous pouvez utiliser n'importe quel lait (amande, avoine...) ça marche aussi et c'est 'achement bon!




Ingrédients (pour 4 personnes)

80g de riz rond
500ml de lait de soja vanillé
25cl de lait de coco
2 c à s de sirop d'agave (ou plus si besoin!)
200g de mangue (fraîche ou surgelée)

Faire blanchir le riz dans l'eau bouillante pendant 3 min, puis égouttez. Faites ensuite chauffer les laits dans une casserole.  Aux premières ébullitions, ajouter le riz et cuire pendant 25 min environ en remuant régulièrement. Quelques minutes avant la fin de la cuisson, ajoutez le sirop d'agave (dosez selon votre goût). Lorsque le riz est cuit, débarrassez dans un bol et laissez refroidir (le mélange va s'épaissir en refroidissant). Repartissez dans 4 ramequins.
Mixez les 2/3 de la mangue et versez le coulis sur le riz. Coupez le reste de la mangue en cube et disposez sur le coulis. A dégustez bien frais!



Financiers coco fruits rouges


Aujourd'hui je voudrais vous parler d'un produit que j'adore à la folie de tout mon cœur (oui oui toussa!!) c'est l'huile de coco. Ses bienfaits sont très nombreux pour la santé. Elle permet entre autre de faire baisser le mauvais cholestérol et stimule le système immunitaire (pour plus d'info clic >ici<). En plus de ça je l'utilise dans ma salle de bain comme démaquillant et masque pour les cheveux. Bref c'est l'huile à tout faire. Et l'odeur, je ne vous ai pas parlé de l'odeur!!! C'est juste une invitation au voyage. 
Quand j'ai reçu un pot de la part de Keimling, j'étais trop contente (genre danse de la joie et tout quoi!).
J'ai donc voulu revisité un classique de la pâtisserie en remplaçant le beurre par de l'huile de coco. Le résultat est très convainquant. La texture des gâteaux n'est plus la même mais ils restent tout moelleux.  Et le goût de coco est léger et subtil. Avec des fruits rouges c'est top.


Ingrédients

80g d'huile de coco
60g de sucre
80g de poudre d'amande
60g de farine
3 blancs d’œufs
1 poignée de fruits rouges surgelés
Dans un bol mélangez la farine, la poudre d'amandes et le sucre. Ajoutez les blancs d’œufs puis l'huile de coco fondue. Versez la pâte dans des moules à financiers. Ajoutez quelques fruits rouges encore congelés sur le dessus. Cuire à 180°C pendant 30 min.

Tartelettes à l'orange façon crème brulée

tartelettes à l'orange façon crème brulée
En ce moment, j'ai une envie folle d'agrumes. (Non, non on se calme ce n'est pas une envie de femme enceinte!!!) . Après le gâteau au citron, j'ai eu envie de tester la tarte à l'orange de Christophe Felder (issue du livre "Pâtisserie!"). Et puis comme je venais juste de recevoir des cercles à tartelette, je voulais absolument les utiliser. Je trouve que ça claque plus des tartelettes plutôt qu'une grande tarte (c'est peut-être aussi parce que j'ai l'impression qu'il y a plus de pâte à manger!). 
Bon par contre, Christophe, tu m'excuseras (oui on se tutoie!) mais ya pas comme un blème avec le sucre et le beurre là. Nan parce que quand j'ai vu les quantités j'ai cru juste halluciner quoi. Ok l'été est encore loin mais quand même. J'ai réduit les proportions et c'était très bien comme ça. Je vous met entre parenthèses les quantités originales pour que vous compreniez.


Ingrédients (pour 6 tartelettes ou une tarte de 24cm) : 
  • la pâte sablée : 
250g de farine
140g de beurre
60g de sucre (100g dans le livre)
1 jaune d’œuf
1 pincée de sel

Dans un bol, tamisez la farine. Ajoutez le sel, le sucre et le beurre coupée en petit morceaux. Sablez la pâte avec vos mains.  Ajouter le jaune d’œuf et malaxer jusqu'à former une boule. Filmez et réservez au froid 2h.
Sortez la pâte du frigo et abaissez-là sur environ 3-4mm d'épaisseur. Cerclez dans des moules à tarte individuel ou un grand moule. Faites des trous avec une fourchette pour éviter que la pâte ne gonfle et enfournez à 180°C pendant 17 min environ. La pâte doit être bien dorée.

  • la crème d'orange :
230g de jus d'oranges pressées + le zeste de 2 oranges
50g de sucre (75g dans le livre)
3 œufs entiers
2 jaunes d’œufs
25g de Maïzena
100g de beurre (185g dans le livre)

Dans une casserole, faites chauffer le jus et les zestes d'orange. Pendant ce temps, fouettez les œufs avec le sucre puis ajoutez la maïzena. Lorsque le jus est à légère ébullition, versez-le sur les œufs et mélangez. Remettez sur le feu et faites épaissir sans cesser de remuer.  Lorsque le crème est bien prise, débarrassez dans un bol, filmez au contact et mettez au frais pendant au moins 1h.
  • Montage : 
6 cas de cassonade

Lorsque la crème est bien froide, repartissez dans les fonds de tarte. Versez sur chaque tarte une cuillère à soupe de cassonade et brulez au chalumeau comme une crème brulée. Dégustez sans attendre !



Blondie, la copine de Brownie !

Le blondie, vous connaissez? Non pas la chanteuse hein, le gâteau, c'est la version blonde du brownie. J'ai découvert ce gâteau en me baladant sur pinterest. C'est un peu ma bible culinaire ce site. Je m'y ballade souvent (ouais tout le temps en fait) pour trouver l'inspiration, m'évader, quand je cherche quelque chose de précis, tout quoi (mais pas que pour la cuisine, dans tout plein de domaines en fait). J'adore vraiment ce réseaux social. Au fait j'ai aussi créer une page facebook, n’hésitez à venir liker ma page et me faire un petit coucou.
Bon revenons à nos moutons, ou plutôt au blondie. J'ai donc testé cette recette en l'adaptant un peu. Cette recette est hyper rapide à faire et le résultat est top : croustillant à l'extérieur et moelleux à l'intérieur. On peut aussi bien le faire avec des pépites de chocolat noir qu'avec du chocolat blanc. Moi j'ai choisi le chocolat blanc, ça change.
 


Ingrédients (pour 12 carrés) : 
150g de beurre
150g de sucre vergeoise
180g de farine 
1 cac de levure
2 œufs
1 pincée de sel
150g de chocolat blanc

Commencer par fouetter le beurre ramolli (mais pas fondu) avec le sucre et le sel jusqu'à obtenir une texture crémeuse. Le mieux est de faire ça avec un robot. Ajouter les œufs 1 à 1 et continuer de fouettez, ajouter la farine avec la levure. Ajouter enfin le chocolat blanc coupé en gros morceaux. La pâte obtenu est très dense. Verser dans un moule beurré et carré de 20 cm de coté. Cuire à 180°C pendant 25 min. Laisser refroidir et couper en 12 morceaux.

Tarte chocolat caramel Fantastik


Il y a les tartes et puis il y a les Fantastik. Ce sont ces tartes revisitées par Christophe Michalak (mon pâtissier chouchou!!!), un mélange de tarte et d’entremet avec plusieurs pochages... de vraies œuvres d'arts. Ça faisait longtemps que l'envie de tester ce concept me titillait. Quelle erreur d'avoir attendu autant. C'est juste "incroyabilicieux" (oui j'invente des mots, et alors!). Ici j'ai choisit une version tout chocolat et ça a été un vraie succès. J'ai déjà envie d'en refaire une version fruitée cette fois.



Le nombre de préparation peut faire peur au départ mais elle n'a rien de compliqué, et je peux vous assurer que ça fait mouche auprès des invités. Pour la base, il s'agit d'un shortbread surmonté d'une dacquoise aux noisettes, sur lesquels sont pochés un crémeux au chocolat noir et une chantilly chocolat-caramel. Ce qui est génial avec cette tarte c'est qu'on peut vraiment décliner les parfums à l'infini et changer la base pour une autre pâte (sablé breton, brownie, etc.....). Bref on fait ce qu'on veut!

Ingrédients : 
  • Crémeux chocolat noir ( à préparer la veille):  
85g de crème liquide entière
85g de lait
35g de jaunes d’œufs (environ 2 oeufs)
(gardez les blancs pour la dacquoise)
25g de sucre en poudre
110g de chocolat noir à 70%

Mettre à chauffer le lait et la crème dans une casserole. Pendant ce temps, dans un bol fouetter les jaune d’œufs avec le sucre jusqu'à ce qu'ils blanchissent. Verser le mélange crème-lait dessus en continuant de fouetter et remettre le mélange dans la casserole sur feu vif sans cesser de remuer. Lorsque le mélange est épaissit le verser sur le chocolat coupé en petits morceaux. Mixer au mixeur plongeant. Filmer au contact et réserver au frigo.

  • Chantilly chocolat-caramel (à préparer la veille):
150g de crème liquide entière
75g de chocolat au caramel 

Chauffer la crème dans une casserole puis la verser sur le chocolat coupé en petits morceaux. Mélanger à la maryse jusqu'à ce que tout le chocolat soit fondu. Filmer et réserver au frigo.
  • Shortbread
150g de beurre de mi-sel pommade
75 g de sucre glace
175g de farine

Préchauffer le four à 160°C. Dans un bol, mélanger avec les mains le beurre avec le sucre et la farine tamisés. La pâte obtenue est molle et collante. L'étaler entre 2 feuilles de papier cuisson puis poser votre cercle diamètre 24cm dessus. Piquer la pâte pour éviter qu'elle ne gonfle et pécuire pendant 10min.

  • Dacquoise noisette :
50g de sucre glace
35g de poudre de noisettes
25g de poudre d'amandes
65g de blancs d’œufs
15g de sucre en poudre

Mélanger ensemble dans un bol le sucre glace et les poudres d'amandes et de noisettes. Montez les blancs d’œufs en neige. Quand ils commencent à être très mousseux ajouter le sucre en poudre pour faire une meringue. Vos œufs sont bien montés lorsqu'ils forment un bec d'oiseau sur le fouet. Ajouter le mélange poudres/sucre glace en 3 fois sur les œufs et mélanger à la maryse en  soulevant délicatement. Versez l'appareil à dacquoise sur le shortbread et l'étaler à la spatule. Enfourner pour environ 20 min. Laisser refroidir avant de démouler (attention le shortbread est très friable).

  •  Noisettes caramélisées : 
30g de noisettes entières
50g de sucre en poudre

Torréfier les noisettes dans le four à 160°C pendant une dizaine de minutes. Dans une casserole faire un caramel à sec avec le sucre : chauffer le sucre sur feu moyen, lorsqu'il a complètement caramélisé ajouter les noisettes, mélanger bien et débarrasser sur un feuille de cuisson. Laisser refroidir avant de couper en petits éclats.

  • Montage : 
Monter la crème chocolat-caramel en chantilly bien ferme et mettre dans une poche muni d'une douille cannelée. Fouetter le crémeux chocolat noir pour l'assouplir et le mettre dans une poche muni d'une douille ronde N°10. Pocher les 2 crèmes sur la dacquoise. Parsemer d'éclat de noisettes caramélisées et d'éclats de chocolat au caramel. Réserver au frigo jusqu'au moment de servir. Voilà!



Pièce montée en choux à la vanille


Je devais préparer un dessert pour la Baby Shower de mon amie K qui attend une petite fille (mais si tu sais c'est une fête à l'américaine qu'on organise avant l'arrivée de bébé, avec des cadeaux, des jeux, des trucs très girly toussa toussa). C'était la 1ère à laquelle je participait et je me suis dit "tiens c'est la super occaz pour faire une pièce montée (ouais  j'aime les défis moi, même pas peur!). J'étais quand même pas hyper zen parce que j'étais attendue au tournant et moi je me met toujours la pression. Avant même de la commencer, je me préparais déjà à devoir aller en cata chez Picard acheter des macarons tout prêts parce que ma pièce montée serait foirée totale!
Donc me voilà qui enfile mon tablier un samedi matin à 9h. Il a eu du stress, une fournée de choux ratés total, une brûlure au 2ème degré à cause du caramel, des cris, des larmes (non je n'en fait jamais des caisses) mais 3h30 plus tard, elle est là (I DID IT comme on dit)
Alors oui elle n'est pas parfaite, on voit bien le fondant qui a un peu coulé partout, le caramel qui dégueule dégouline mais bon sang qu'est-ce que je suis fière de moi? Et en plus, sans vouloir me vanter, elle était hyper bonne.





Ingrédients (pour une quarantaine de choux environ):


  • La crème pâtissière :
750 ml de lait
1 gousse de vanille
125g de sucre en poudre 
4 jaunes d’œufs
20g de farine
30 g de Maïzena

Couper la gousse de vanille en 2 et gratter les graines. Verser le lait dans une casserole et faire chauffer avec la gousse de vanille et les graines. Chauffer jusqu'à frémissement et couper le feu. Laisser infuser 10 minutes. Pendant ce temps blanchir les œufs avec le sucre puis ajouter la farine et la Maïzena. Ôter la gousse de vanille et verser ensuite le lait sur le mélange et bien mélanger. Remettre le tout dans la casserole sur feu vif et fouettez jusqu'à épaississement. Débarrasser dans un plat, filmer au contact et mettre au frigo toute la nuit.


  • La pâte au choux
110g d'eau
110g de lait entier
4g de sucre
4g de sel
100g de beurre
120g de farine tamisée
220g d'oeufs

Préchauffer votre four à 230°C en chaleur statique. Dans une casserole, faire fondre le beurre avec l'eau, le lait, le sel et le sucre. Ajouter, hors du feu et en une fois, la farine et mélanger à la spatule. Quand le mélange est homogène, remettre la casserole sur feu vif pour dessécher la pâte sans arrêter de mélanger pendant 1 minute environ, il doit se former une pellicule au fond la casserole. Mettre la pâte dans la cuve du robot et fouetter pendant 3-4 min pour faire baisser la température. Battre les œufs avant de les incorporer petit à petit. Attention vous n'aurez peut-être pas besoin de tout mettre. Contrôler la texture la pâte, elle ne doit pas être trop liquide sinon vos choux ne gonflerons pas.  Pour savoir si c'est bon, il suffit de tracer un trait avec le doigt, et s'il se referme en 2 secondes c'est que la consistance est bonne. Placer votre pâte dans une poche à douille n°10. Sur une plaque recouverte de papier sulfurisé ou de silplat, pocher des choux de 2 cm de diamètre. Ne mettez qu'une seule plaque à la fois comme le four est en chaleur statique. Mettre votre plaque dans le four et l'éteindre. Au bout de 11 min rallumez le four à 170°C et cuire encore 20 min. Cette technique permet d'éviter aux choux de craquer à la cuisson. N'ouvrez surtout pas le four avant la fin de la cuisson au risque de faire dégonfler les choux. Mettre les choux à refroidir sur une grille.
Mettre la crème pâtissière dans une poche à douille. Une fois bien refroidi, faire une incision en croix avec un couteau sur le dessous des choux et les garnir avec la crème, ils doivent être bien lourds.


  • Glaçage
fondant en poudre 
un peu d'eau
colorant alimentaire

Mon fondant vient de cultura, et je trouve la poudre beaucoup plus simple d'utilisation que le fondant tout prêt qu'il faut chauffer au bain marie. Ici on mélange la poudre avec un minimum d'eau et le colorant, la pâte doit être très compacte sinon le glaçage coule. C'est ce qui m'est arrivé au début. Tremper chaque chou et poser sur une assiette.



  • Montage

200g de sucre
une feuille de papier sulfurisé

je vous conseille de faire une base en papier sulfurisé pour votre pièce montée. Cela vous servira de guide. Il y a une super vidéo qui m'a bien aidée >ici< 

Verser le sucre dans une casserole et faire fondre sur feu moyen (ne surtout pas mélanger). On stoppe le feu lorsque le caramel est doré. Et là il faut aller vite dans le montage parce que le caramel durcit trèèèèèès vite. Incliner la casserole avec un torchon et tremper les choux un par un dans le caramel. Pour la base, coller les choux au papier. Pour les étages supérieurs, coller les choux par le dessous et par les cotés. 



Krantz Cake

Le Krantz cake, je l'ai découvert comme beaucoup de monde je pense (à moins que tu habites dans une grotte!) en regardant "le meilleur pâtissier" sur M6. J'ai tout de suite voulu en faire un. Déjà les brioches et moi c'est une grande histoire d'amour. Et puis celle là avec du chocolat dedans...comment dire....hein? non je dis pas.
J'avais vu les candidats bien galérer quand même alors j'ai voulu me mettre à l'épreuve. J'ai foncé sur le site de Mercotte pour découvrir tout ça. Bon Mercotte en même temps elle est sympa, elle détaille tout pour ces chers lecteurs. Par curiosité j'aurais bien aimé voir la version des candidats.
Je vous réexplique la recette ici et je vous ai mis ma version de la pâte à tartiner au chocolat, J'ai fait une version pralinée pour encore plus de gourmandise (miam!). Il vous faudra donc de la pâte de praliné, on en trouve de la toute prête dans les magasins spécialisés ou sinon vous pouvez la faire vous même, ce que je vous recommande fortement, c'est hyper simple, et le goût et juste incroyable. J'ai suivi la recette du blog c'est ma fournée. Allez on se lance?



Ingrédients :
  • pour la brioche : 
280g de farine T45
50g de sucre
13g de levure de boulanger fraiche
le zeste d'une orange
105g d’œufs (soit 2 œufs)
63g d'eau
5g de sel
80g de beurre pommade

Dans la cuve du robot équipée du crochet, mélanger ensemble la farine, le sucre, la levure émiettée et les zestes d'orange. Ajouter les œufs puis l'eau et pétrir à vitesse lente. Ajouter le sel et le beurre. Continuer de pétrir à vitesse moyenne pendant au moins 10min. On obtient une pâte élastique et lisse. Mettre un torchon propre sur le bol et mettre à l'étuve (40°C) ou dans une pièce chaude pendant environ 30min. La pâte va doubler de volume. Dégazer la pâte sur votre plan de travail fariné (ou comme moi sur un tapis de silicone, super pratique!). Placer quelques instants au congélateur pour raffermir la pâte.
  •  pour la pâte à tartiner :
100g de chocolat au lait
50g de pâte de praliné
40 g de beurre
20g de poudre de lait

Faire fondre le chocolat au lait avec le beurre. Ajouter le praliné, et la poudre de lait. Et c'est tout! La pâte obtenu doit être suffisamment liquide pour être "tartinable".
  • Montage
C'est la partie la plus délicate alors on prend son temps et on respire : ça va bien se passer!
Prendre votre pâton de brioche et l'étaler au rouleau pour former un rectangle d'environ 30x40cm. Étaler dessus toute la pâte à tartiner jusqu'à 3cm du bord. On va ensuite rouler la pâte dans le sens de la longueur : commencer par humidifier légèrement votre pâte sur un des petits cotés. Prendre ensuite le coté opposé à celui que vous venez d'humidifier et le rouler. La pâte est très molle donc allez y doucement. Placer le rouleau obtenu au congélateur pendant une dizaine de minute. Une fois bien durcit, couper les extrémités pour que ça soit bien net, puis couper le boudin en 2 dans le sens de la longueur. Tourner chaque morceau de façon à voir le chocolat puis entortillonner-les pour former une tresse (le chocolat doit toujours être en haut). Poser-là dans un moule à cake beurré et remettre à pousser à l'étuve pendant 30 min. Lorsque votre pâte a doublé de volume, sortez-la du four et préchauffer à 180°C, cuire pendant 25-30min. La brioche prend une couleur brune.
  • Le sirop
75g de sucre en poudre
120g d'eau
Chauffer dans une casserole l'eau et le sucre jusqu’à ce que le sucre soit complétement dissout puis laisser refroidir.

Badigeonner la brioche du sirop avec un pinceau (je n'ai pas tout mis) et attendre que la brioche soit bien refroidie avant de démouler.